L'histoire d'un Rêve

 

    Un jour, nous nous étions rendu compte que le moulin à huile était toujours là, comme dans l'attente, silencieux, confiné dans l'arrière-cour de l'ermitage, entre des chapiteaux romains et les vestiges mudéjars du bâtiment. Nous étions si souvent allés depuis notre tendre enfance à la Virgen del Ara, par dévotion et par lien familial, pourtant le vieux moulin n’avait jamais attiré notre attention auparavant.

 

    Nous rendre alors compte de sa présence nous a permis de lever les yeux et découvrir ce paysage de toujours: le tapis d’oliveraies et d’oliviers sauvages qui descendait le flanc du coteau, entre les pâturages boisés de chênes verts et différents taillis, jusqu'à l'endroit où les frênes et les peupliers révèlent au promeneur le lent parcours des ruisseaux de la Rivera del Ara elle-même.

 

   Ces sites dont l'histoire a connu des périodes de prospérité alternées avec des périodes de pénurie semblaient réclamer à ce moment-là, par le biais de la nostalgie, une nouvelle opportunité de régénération. Pourquoi pas? L'imagination nous ramenait à des images d'une autre époque, des groupes de journaliers munis de bâtons, paniers et chariots, pour une production limitée mais de grande qualité, parce que le produit l'était et ne cesserait jamais de l'être.  

 

     La faible rentabilité, l'obsolescence des procédures d'élaboration et une certaine négligence dans sa promotion ont fini par reléguer un produit si spécial à une consommation secondaire. Il paraissait condamné à l'oubli. 

    Mais la culture gastronomique et la diffusion qu'il a connues ces dernières décennies ont atteint aujourd'hui des niveaux de raffinement alors inimaginables.

 

     Cette culture est celle qui a redonné à l'huile d'olive la place éminente que le vin a toujours su conserver parmi nous.

 

     Nous avons alors pensé que le moment était venu. Pourquoi maintenir nos oliveraies, leurs olives d'une variété si singulière et leur huile loin de ce phénomène? Peut-être Virgen del Ara elle-même, si inconnue, réclamait une meilleure connaissance et une dévotion plus grande que celle qui nous lui avions jusqu'alors vouée.

      … et le vieux moulin à huile qui était toujours là, silencieux, comme dans l'attente a, de nouveau, tourné. Et avec lui, d'une façon quelque peu mystérieuse, la presse à poutre et le quintal dont déjà personne ne se rappelle.

 

   Comment serait cette huile de l’époque? Nous ne pouvons pas le savoir. En revanche, ce que nous savons, c’est comment est celle que nous offrons aujourd'hui qui est le résultat d'une aventure entrepreneuriale unique que nous voulons partager avec vous.

... Et le rêve a valu la peine.

0
Logo e Ermita del ara Aceite de Oliva

© 2018 by del Ara. Todos los derechos reservados . Política de cookies    .   Aviso legal  

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • Google+ - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle